Dimanche 6 janvier 2013, le matin une chatte tigrée rousse a été trouvée prise dans un piège à machoires, dans un lotissement,  rue du Maréchal Galliéni à Audenge.

Elle a été conduite chez le vétérinaire de garde au Teich. Elle a une plaie importante à une patte mais elle pourra être sauvée.

chat piege


Les pompiers, gendarmes et l’adjoint de garde de la mairie ont été appelés. Une plainte pour maltraitance envers les animaux est déposée par l’association des Chats d’Audenge et par la personne qui a découvert la chatte.

Les termes de l’article 521-1 du code pénal sur les sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux sont très clairs: « …. le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. A titre de peine complémentaire, le tribunal peut interdire la détention d'un animal, à titre définitif ou non.…..»

Plusieurs chats ont disparu dans le quartier. Que sont-ils devenus ? C’est le 3ème chat que se fait attraper par un piège à machoires (La Pointe Emile, rue des Huttiers, rue du Maréchal Galliéni). 

Nous rappelons que l’utilisation des pièges à machoires est interdite dans l’Union Européenne depuis 1995.

Voir également les articles du code rural sur l’utilisation des pièges autres qu’à machoires !!